Changement de roues et de pneus

Il y a juste quelques jours, la récolte des fruits des arbres battait encore de son plein et voilà que les feuilles commencent à tomber. La chaleur de l’été s’estompe et il est temps de se préparer à l’automne, puis à l’hiver qui approchent. Cela signifie qu’il est aussi temps de penser aux pneus des véhicules.

La règle veut que l’on s’équipe de pneus d’hiver « de O à P », soit d’octobre à Pâques. La prudence est cependant de mise, car déjà à une température de 7°C, il est préférable de rouler avec des pneus d’hiver.

C’est le moment où de nombreux détenteurs d’un véhicule se demande si les pneus de la dernière saison sont encore en état.
Pour les pneus d’hiver, les fabricants tout comme les garagistes recommandent un profil d’une profondeur de 4 mm (3 mm pour les pneus d’été). Avec un profil moins profond, les caractéristiques de conduite diminuent, même si le minimum légal est de 1.6 mm. En effet, un pneu de 1.6 mm est à considérer comme stricte minimum ; il prolonge considérablement la distance de freinage et compromet la sécurité.

Lors du montage des roues, il est recommandé d’équilibrer les roues avant. Mais pourquoi donc ? Un balourd se produit lorsqu’une masse mal répartie tourne autour d’un axe. L’équilibrage des pneus égalise la répartition de leur masse. En cas d’un balourd, le volant peut par exemple vibrer et cette vibration continue sollicitent la suspension du véhicule.